2019 : Vanneau huppé

Aller en bas

2019 : Vanneau huppé Empty 2019 : Vanneau huppé

Message  Christiane le Mer 16 Jan - 15:21

Source : Birdlife.ch

BirdLife Suisse a désigné le vanneau huppé comme oiseau de l’année 2019. Cette espèce menacée d’extinction vivait autrefois dans les prairies humides, puis, après leur drainage, dans les champs labourés. L’intensification de l’agriculture avec ses multiples passages de machines dans les champs et l’utilisation massive de pesticides a conduit à la disparition presque totale du vanneau en Suisse. Grâce à une étroite collaboration entre les protecteurs de la nature et les agriculteurs sur les sites de nidification, l’oiseau au plumage irisé a droit à une nouvelle chance.

En février déjà, les premiers vanneaux huppés reviennent en Suisse depuis leurs quartiers d’hiver situés dans la région méditerranéenne. Dès fin mars, on peut entendre le chant typique du mâle. Les vanneaux nichent en colonies, c’est-à-dire que plusieurs couples installent leurs nids proches les uns des autres. Cela leur permet notamment de se protéger mutuellement des ennemis. Les mâles essaient d’impressionner les femelles par des vols de parade spectaculaires. Ils grattent jusqu’à neuf ébauches de nids dans le sol et la femelle choisit la cuvette adéquate comme site de nidification. La femelle pond 3 à 4 oeufs dans le nid et les couve pendant 26 à 29 jours.

Par le passé, les oeufs de vanneaux étaient récoltés. Chaque année, le Chancelier du Reich Bismarck recevait un panier d’oeufs de vanneaux à son anniversaire. Dès le premier jour, les poussins de vanneaux recherchent leur nourriture de façon autonome. Ils sont surveillés et réchauffés au besoin, surtout par la femelle. Le mâle essaie de repousser les ennemis. Les premières semaines, les jeunes vanneaux se plaquent au sol en cas de danger. Ce qui fonctionne bien avec les ennemis naturels devient un réflexe mortel face aux machines agricoles. Si, en outre, les champs sont traités avec des pesticides, la nourriture sous forme d’insectes ou de petits vers de terre vient à manquer. Les changements climatiques ont également un impact: lors de périodes sèches, les jeunes meurent de faim, les proies se retirant dans la profondeur du sol.

Pratiquement disparu

Les vanneaux huppés nichaient autrefois dans les prairies humides. Celles-ci ont pratiquement toutes été drainées jusqu’au milieu du vingtième siècle. Le millier de couples nicheurs que l’on comptait encore dans les années 1970 s’est réfugié dans les champs labourés pour nicher. Mais cela les a fait tomber de Charybde en Scylla. L’exploitation du sol a continuellement été intensifiée et toujours plus de pesticides sont utilisés. En 2005, on ne comptait plus que 83 couples de vanneaux huppés en Suisse.

Le tournant grâce à la collaboration entre agriculteurs et protecteurs de la nature

Il y a une quinzaine d’années, BirdLife Suisse et la Station ornithologique suisse ont initié divers projets de protection en collaboration avec les agriculteurs et de nombreux bénévoles. Après la construction du nid, les vanneaux sont protégés des prédateurs sur une grande surface par des clôtures électriques. Avec le concours des exploitants, les protecteurs de la nature accompagnent tous les passages des machines agricoles afin d’éviter la destruction des œufs ou des poussins. Des accords sont passés avec les agriculteurs pour qu’ils créent, lors de la fauche, une mosaïque de bandes herbeuses fauchées et laissées sur pied pour garantir aux jeunes un accès à la nourriture et une protection des prédateurs ailés. Les champs sont en outre revalorisés avec la création de zones humides.

Beaucoup d’efforts restent à faire

Ces efforts de protection ont inversé la tendance : en 2018, il y avait à nouveau 206 couples nicheurs en Suisse. Mais les effectifs sont encore trop faibles pour pouvoir se maintenir sans mesures. La collaboration entre les agriculteurs et les protecteurs de la nature doit encore être améliorée et intensifiée dans certaines régions. Malheureusement, la tendance à combler les creux humides dans les champs labourés et les prairies persiste. Ces biotopes constituent pourtant des sites de nourrissage importants, pas seulement pour les vanneaux. D’autres nicheurs des prairies tels que le tarier des prés, l’alouette des champs ou le râle des genêts ont également besoin de la prévenance des agriculteurs pour pouvoir survivre. Leurs effectifs sont également en fort recul ou extrêmement bas. BirdLife Suisse s’engage depuis des années dans des projets de protection et pour une politique agricole qui assure la survie des espèces du paysage cultivé helvétique.
Christiane
Christiane
Admin


Revenir en haut Aller en bas

2019 : Vanneau huppé Empty Illustration

Message  Christiane le Mer 16 Jan - 16:03

2019 : Vanneau huppé 1901160408361858216078643
Christiane
Christiane
Admin


Revenir en haut Aller en bas

2019 : Vanneau huppé Empty Vidéo du Net

Message  Christiane le Mer 16 Jan - 16:08

Christiane
Christiane
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum