Animaux : Le Suricate

Aller en bas

Animaux : Le Suricate

Message  Christiane le Mar 26 Juin - 17:41



Le Suricate (ou meerkat) est bien fascinant. Ce petit animal, aux membres fins et musclés, possède une longue queue qui lui sert de cinquième patte. De teinte claire, grisée ou argentée, son dos est barré d’une ligne sombre. Sa tête est presque blanche et les yeux, cernés de sombre, paraissent encore plus grands. Ses oreilles sont petites et noires. Leur pavillon possède trois plis qui peuvent se fermer pour protéger le conduit auditif lorsqu’il creuse le sol.

Le Suricate vit en communauté (composée d’une vingtaine de membres) dans des terriers des plaines d’Afrique australe. Il se nourrit d’insectes, de souris, de reptiles, mais aussi de tubercules ou bulbes de plantes qu’il déterre grâce à ses griffes non rétractiles.

Les suricates sont très organisés pour se protéger des prédateurs (rapaces, coyotes, serpents et autres carnivores). Ils effectuent des tours de garde pour surveiller les alentours. Leur vue est exceptionnelle. Un vigile, relayé fréquemment, se poste sur une hauteur et alerte les siens lorsqu’il aperçoit un danger. Ainsi, les autres membres du groupe peuvent vaquer à leurs occupations alimentaires en toute quiétude sans omettre pourtant de se dresser fréquemment pour jeter également un coup d’œil aux alentours. Les suricates ne partagent pas leur nourriture. Chacun subvient à ses propres besoins. Lorsque l’un d’eux capture une grosse proie, il s’écarte de ses compagnons pour la déguster et s’éloigne en grognant si ceux-ci s’approchent de lui. Par contre tout adulte abandonne sa proie à un petit qui la lui demande. Ce réflexe disparaît à mesure que les jeunes grandissent et apprennent à chasser seuls.

Les femelles donnent naissance à deux petits (une à trois fois par an) après une gestation de 77 jours. Les jeunes de moins de trois semaines sont surveillés dans le terrier par un adulte du groupe qui fait office de « nounou ». Tous les membres veillent sur ces nouveaux venus et les éduquent.

Dans leur environnement parfois hostile, ils ont su développer un esprit de grande solidarité. Mais ils défendent leur territoire contre les autres groupes et peuvent alors se montrer très agressifs. Il arrive cependant qu’un suricate étranger soit accepté au sein d’une communauté dont il devient un membre à part entière.

Lorsque le jour se lève, un des mâles pointe, méfiant, son museau hors du terrier. Après avoir inspecté attentivement l'horizon, il en sort, suivi par les autres membres du groupe. Côte à côte, debout sur leurs pattes postérieures et leur queue, les suricates commencent alors leur journée par un bain de soleil, les yeux mi-clos. Peu à peu, ils s’activent et se livre à un étrange manège. Ils s’embrassent les uns les autres dans une mêlée affectueuse et ces démonstrations se reproduiront à divers moments de la journée.

Dans le désert, la sentinelle veille !
avatar
Christiane
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum