Musique : Appenzell & Toggenburg

Aller en bas

Musique : Appenzell & Toggenburg

Message  Christiane le Mar 27 Fév - 20:33

Source : Les traditions vivantes.ch
La musique populaire en Appenzell et au Toggenburg
Le jodel naturel est une forme primitive de chant. Il est notamment pratiqué en Appenzell et au Toggenburg, et à plusieurs voix. En Appenzell Rhodes-Intérieures on l’appelle « Rugguusseli », dans les Rhodes-Extérieures, « Zäuerli » ou « Chlausezäuerli » et au Toggenburg on parle de « johle ». On chante souvent pendant le « Talerschwingen », une pratique qui consiste à faire rouler une pièce de monnaie dans un récipient ; l’accord parfait joué en bourdon sur des cymbales est typique de la région du Säntis. Les mélodies du jodel naturel sont aussi interprétées sur des instruments à corde ou des cuivres («Stegräf », «stegrääfle»). Les instruments à corde jouent un grand rôle dans la pratique instrumentale de la région. Dans les Rhodes-Intérieures et le Vorderland, on les trouvent mentionnés pour la première fois en 1874. L’ensemble « Urnäscher Streichmusik (Alder) » a été fondé en 1884, alors que le « Original Appenzeller Streichmusik », un quintette comprenant deux violons, un hackbrett, un violoncelle et une contrebasse a été fondé en 1892. En 2009, on comptait plus d’une douzaine de formations en Appenzell, et deux dans le Toggenburg. A ceux-ci s’ajoutent 41 autres formations appenzelloise, dont certaines utilisent l’accordéon. Les musiciens se produisent lors des Alpstobede (fêtes d’alpages). Ces fêtes où l’on danse, qui avaient presque disparu, ont retrouvé un nouveau souffle et se déroulent aujourd’hui en dix lieux différents. Le centre de musique populaire appenzelloise Roothus Gonten document et conserve le répertoire de la musique instrumentale appenzelloise et du jodel.

LIEN
avatar
Christiane
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum