Dentelle de Neuchâtel

Aller en bas

Dentelle de Neuchâtel

Message  Christiane le Lun 26 Fév - 16:27

Source : Les traditions vivantes.ch
La dentelle de Neuchâtel
L’industrie de la dentelle a longtemps fait la réputation du canton de Neuchâtel. On doit ainsi imaginer les grandes dames d’Europe s’arracher ce produit de luxe dès le XVIIe siècle… époque à laquelle la dentelle occupait d’ailleurs sans doute cinq à six fois plus de monde que l’horlogerie dans la région ! Dentelle aux fuseaux à fond clair, faite de lin ou de soie – dans quel cas on l’appellera « blonde » – la production neuchâteloise comporte un type de pied bien spécifique, qui lui tient lieu de signature. Les motifs évoluent certes en fonction des modes, mettant en avant les Malines, les Valenciennes, les Binches… et bien d’autres variantes aux noms malicieux, mais cela sied à merveille aux dentellières neuchâteloises qui, aujourd’hui comme hier, aiment innover et rester ouvertes à la variété. Dès 1830, la dentelle mécanique anglaise, son impact sur les prix et les modes, amorcent hélas le déclin de la production locale. Devenue activité de loisirs, la dentelle reste cependant indissociable de ce glorieux passé. Rarement enseigné tel qu’il était pratiqué à l’origine, ce savoir-faire a malgré tout survécu, et une poignée de dentellières assidues parviennent encore à reprendre d’anciens modèles, à les reproduire ou s’en inspirer, voire même à en inventer de nouveaux sur leur base. Plusieurs musées, comme celui de Valangin, le Musée paysan de la Chaux-de-Fonds ou le Msuée régional du Val-de-Travers, font par ailleurs honneur à leurs anciennes prouesses techniques.

LIEN
avatar
Christiane
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum