1712-1778 : Jean-Jacques Rousseau (philosophe)

Aller en bas

1712-1778 : Jean-Jacques Rousseau (philosophe)

Message  Christiane le Jeu 22 Fév - 0:04

Source : Dictionnaire historique suisse

Jean-Jacques Rousseau perd sa mère à sa naissance et est tour à tour élevé par son père, mis en pension à Bossey et placé en apprentissage chez un graveur à Genève. En mars 1728, il quitte Genève et se rend à Annecy chez Françoise-Louise de Warens, récemment convertie au catholicisme. Rousseau se convertit lui-même en avril 1728 à Turin, avant de rejoindre Mme de Warens. Ils déménagent alors à Chambéry, d'abord dans la ville même, puis aux Charmettes, où Rousseau complète sa formation d'autodidacte. En 1730-1731, il entreprend un long périple à pied à travers la Suisse qui le mène à Nyon, Fribourg, Lausanne, Vevey, Neuchâtel et Soleure. En 1740, il devient précepteur des enfants de Jean Bonnot de Mably, prévôt général à Lyon, et propose un nouveau système de notation musicale. Son goût pour la musique italienne se confirme à Venise, où il exerce, en 1743, les fonctions de secrétaire de l'ambassadeur de France. En 1745, Rousseau fait jouer ses Muses galantes à Paris et s'attire l'hostilité de Jean-Philippe Rameau, dont il retouche pourtant un opéra, La princesse de Navarre, sur un livret de Voltaire. C'est également en 1745 qu'il commence à vivre avec Thérèse Levasseur, laquelle, si l'on en croit les Confessions, lui donnera cinq enfants, tous mis à l'hospice des Enfants-Trouvés à Paris.

Devenu secrétaire de Louise Marie Madeleine Dupin, Rousseau fréquente alors les philosophes et collabore à l'Encyclopédie. Il publie, en 1750, le Discours sur les sciences et les arts, couronné par l'académie de Dijon, puis, en 1755, le Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes. La musique n'est pas oubliée pour autant: Rousseau parvient à faire jouer son opéra Le devin du village devant Louis XV (1752) et participe à la célèbre "querelle des Bouffons" (1752-1754). De passage à Genève en 1754, il réintègre l'Eglise calviniste. Il s'installe dès 1756 à Montmorency, au nord de Paris: d'abord à l'Ermitage, demeure que Louise Lalive d'Epinay y possède, et où sont rédigées les premières lettres de La nouvelle Héloïse, puis, après s'être brouillé avec son hôte, au jardin du Mont-Louis et, en 1759, chez le duc Charles II Frédéric de Montmorency-Luxembourg. Entre 1757 et 1762, il achève la Lettre à d'Alembert sur les spectacles (1758), La nouvelle Héloïse (1761), Emile ou De l'éducation (1762), ainsi que Du contrat social (1762).
avatar
Christiane
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Jean-Jacques Rousseau

Message  Christiane le Mer 28 Fév - 19:46

avatar
Christiane
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum