Une caméra suisse en route pour Mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une caméra suisse en route pour Mars

Message  Christiane le Lun 14 Mar - 16:33

Source : EPFL (14.03.2016)

Dédiée à la recherche de traces de vie biologique sur la planète rouge, la sonde Trace Gas Orbiter a décollé ce matin. Parmi ses instruments, une caméra de haute technologie réalisée par l’Université de Berne, avec la participation de chercheurs de l’EPFL.

Décollage réussi! Partie ce matin de la base de Baïkonour, au Kazakhstan, la sonde Trace Gas Orbiter (TGO) est maintenant en route pour la planète Mars. Elle devrait atteindre son but en octobre avec, à son bord, une caméra réalisée à l’Université de Berne*. Des chercheurs du centre eSpace de l’EPFL ont également participé à la conception de cet instrument de haute technologie et seront impliqués dans l'analyse des données qu'il fournira. Ils présenteront leur contribution, ainsi que l’ensemble du projet, lors d’une conférence publique organisée à l’EPFL ce mercredi 16 mars.

Ce lancement consacre la première étape du programme ExoMars. Mené par l’Agence spatiale européenne (ESA) et l’agence russe Roscosmos, il a pour objectif principal la recherche de possibles traces de vie présente ou passée sur la planète rouge. Une deuxième étape, comprenant un atterrissage et un rover d’exploration, est prévue en 2018.

Une fois arrivée à destination, la sonde TGO se mettra en orbite autour de la planète. Elle pourra alors commencer sa mission: détecter les gaz présents en faible concentration – moins de 1% - dans l’atmosphère martienne. Il s’agira également ensuite d’en identifier la source géographique. Car, comme l’ont montré des analyses précédentes, l’accumulation de certaines substances chimiques, telles que le méthane, peut varier en fonction des sites et des saisons. Il s’agira donc pour TGO d’aller plus avant dans la connaissance de la topographie martienne, qui s’avère être plus dynamique qu’on le pensait, afin de déterminer si ces fluctuations sont d’origine biologique ou seulement géologique.

La caméra développée par les chercheurs suisses, un système d’imagerie à haute résolution dénommé CASSIS pour Colour and Stereo Surface Imaging System, jouera un rôle essentiel dans cette tâche. Elle assistera les autres instruments de la sonde, tels que le spectromètre NOMAD ou le détecteur à neutrons FREND, dans leur travail d’identification des sites géologiques.

Lire dans le site de l'EPFL
http://actu.epfl.ch/news/une-camera-suisse-en-route-pour-mars/
avatar
Christiane
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum