Genève : Menace sur les châtaigniers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Genève : Menace sur les châtaigniers

Message  Christiane le Mar 22 Avr - 20:54

Source : Tribune de Genève (20.04.2014)
Une mouche menace les châtaigniers genevois

Pourrons-nous savourer nos traditionnels marrons chauds cet hiver? Rien n’est moins sûr! Ils ne seront pas genevois en tout cas. La faute au cynips, un parasite envahissant qui a pris possession des châtaigniers du canton et inquiète le Service des forêts et les habitats riverains. Le 15 avril, la Direction des espaces naturels publiait une annonce dans la Feuille d’Avis Officielle (FAO): une alerte au cynips du châtaignier, suite à la découverte d’un foyer d’infestation dans les bois de Vernier.

Le cynips? Une sorte de mouche parasite, également appelée «micro-hyménoptère ravageur», qui colonise les bourgeons des arbres pendant la saison de végétation. Elle y pond des larves, qui se développent ensuite au printemps. Des galles, sortes d’excroissances rougeâtres, se forment alors en lieu et place des feuilles et des fruits. Conséquences directes de cette infection? «Une croissance réduite des rameaux et une déformation des feuilles», explique Jacques Apothéloz, technicien forestier du Service des forêts. De quoi freiner fortement le développement des châtaignes, au grand dam des producteurs. Mais Jacques Apothéloz, rassurant, précise que le châtaignier n’a que très peu de risques de trépasser suite à l’infection.

Quoi qu’il en soit, si tout a commencé dans les bois de Vernier, c’est l’ensemble du canton qui est aujourd’hui en état d’alerte. «Nous avons établi une zone tampon de 25 kilomètres autour du foyer d’infestation, ce qui couvre toutes les communes sauf trois», détaille Jacques Apothéloz. Ainsi, tout déplacement ou vente de plants ou greffons provenant d’un châtaignier situé dans la zone contaminée est interdit.

C’est la première fois que cette mouche ravageuse établit ses quartiers à Genève. Comment est-elle arrivée jusqu’ici? Jacques Apothéloz a une hypothèse: «Nous savons que la Riviera lausannoise et le canton de Vaud en général sont très touchés par le phénomène. Le cynips aurait également été trouvé en bordure de canton…» Les mouches n’ont de toute évidence que faire des frontières.

La lutte contre le cynips est difficile, la contamination n’étant visible que tardivement, au moment de la formation des galles. Le Service des forêts veille donc à ce que l’épidémie ne se propage pas davantage.
avatar
Christiane
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum