BÂLE

Aller en bas

BÂLE

Message  Christiane le Jeu 22 Nov - 14:00



LIEN - Wikipedia
LIEN - Le Zoo de Bâle

Bâle


Bâle : La Ville en drone


Bâle : La Ville en tram


Dernière édition par Christiane le Sam 1 Sep - 15:47, édité 5 fois
avatar
Christiane
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Traditions : Foire d'automne

Message  Christiane le Sam 1 Sep - 15:15

Source : Les traditions vivantes.ch
La première édition de la Basler Herbstmesse (foire d’automne) de Bâle s’est tenue en 1471, après que la ville en eut reçu le privilège de l’empereur Frédéric III. La foire s’est tenue chaque année sans interruption depuis cette date. Elle commence le dernier samedi d’octobre à midi par la sonnerie de la Messglöcklein à la Martinskirchplatz. Le salaire du sonneur est une paire de gants, un rappel de l’ancienne coutume de rémunérer les services en nature. Il reçoit le gant gauche pour la sonnerie qui annonce la foire, le « Einläuten », et le montre aux badauds qui attendent, pour preuve que l’ancienne coutume se perpétue. Quinze jours plus tard, pour sonner le « Ausläuten », la fin de la manifestation, il recevra le gant droit. Pendant les deux semaines que dure la foire, la ville résonne de l’animation des grands huit et des carrousels, il y a des stands de sucrerie et de marchandises partout, et des rangées de lampions multicolores. Pour beaucoup, la foire sur la Petersplatz est le point culminant de la manifestation. La foire d’automne de Bâle est la plus grande foire-kermesse de Suisse et de la région du Rhin supérieur. Elle est le plus ancien marché annuel de Suisse.

LIEN
avatar
Christiane
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Traditions : Le Carnaval

Message  Christiane le Sam 1 Sep - 15:18

Source : Les traditions vivantes.ch
Le Carnaval de Bâle
(Inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO)

La plus ancienne manifestation de carnaval attestée à Bâle est un tournoi de chevaliers en 1376. Depuis, le Carnaval de Bâle s’est continuellement transformé. Sous leur forme actuelle les « drei scheenschte Dääg » (les trois plus beaux jours ), comme on appelle le Carnaval à Bâle, ont un rayonnement qui dépasse largement les limites de la ville. Le lundi qui suit le mercredi des cendres, les Bâlois et les visiteurs se rassemblent à quatre heures du matin. Un silence fantômatique plane sur les rues sombres du centre-ville, avant que le tambour donne l’ordre de marche « Morgenstreich vorwärts marsch » et que les tambours déguisés et les joueurs de fifre ouvrent le carnaval. Les après-midis du lundi et du mercredi, 11 000 participants déguisés défilent en présentant de nombreux sujets. Le mardi est le jour des enfants et des guggenmusiks. Les quelque cent groupes de « Schnitzelbänke », qui déclament leurs poèmes satiriques illustrés dans les restaurants et les caves, jouent un rôle très particulier au Carnaval de Bâle.

LIEN


avatar
Christiane
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum