Genève : La chouette chevêche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Genève : La chouette chevêche

Message  Christiane le Lun 2 Juil - 13:24

Source : Tribune de Genève (02.07.2012 - Caroline Zumbach)
Espèce rare, la chouette chevêche aime Genève
Le canton compte plus de 80 spécimens. Des oisillons viennent d'être bagués.

Le mois de juin c’est la saison des bébés. L’occasion pour les amoureux des chouettes chevêches de baguer les nouveau-nés afin de les suivre tout au long de leur vie. Au beau milieu d’un verger de Saconnex-d’Arve, Christian Meisser s’affaire. Du haut de son échelle, ce bénévole du Groupe ornithologique du bassin genevois (GOBG) ouvre délicatement le nichoir, installé sur un magnifique cerisier depuis plus de vingt-cinq ans.

A l’intérieur, il y a du remue-ménage.«C’est bon signe, se réjouit ce passionné. Ça veut dire qu’ils sont vivants.» Effectivement, quatre petites têtes rondes émergent de la
boîte en bois. Les oisillons sont seuls, assez grands pour ne plus devoir être réchauffés par leur mère. Les petites boules de plumes sont extraites une à une et déposées délicatement dans un seau blanc. Un épais duvet jouxte leurs nouvelles plumes et leurs gros yeux jaunes ont déjà pris leur aspect définitif. Ils scrutent l’intrus sereinement du
haut de leurs trois semaines de vie. Leurs pattes ne grandiront plus.

C’est le moment idéal pour leur poser une bague en aluminium. Depuis un mois, Christian Meisser et Patrick Albrecht passent leur temps libre à répertorier une bonne partie des bébés chouettes chevêches du canton. Et leur nombre n’est pas négligeable. Une septantaine de poussins ont fait leur apparition ce printemps.

Genève compte environ 35 couples de cette espèce et unequinzaine de rapaces encore célibataires. Un score impressionnant sachant qu’un peu moins de 200 spécimens sont
présents en Suisse et que l’espèce est devenue trèsrare sur le territoire. «Il en reste au Tessin, en Ajoie, et un couple a été repéré vers Morat. Elles se portent bien à Genève parce que nos paysages leur conviennent et que des mesures de protections ont été mise en oeuvre depuis trente ans, conjointement par des associations, des communes, le Canton, les agriculteurs et des particuliers», ajoute le passionné.

Une centaine de nichoirs dédiés à cette espèce existent à Genève et l’association GOBG souhaite en installer une cinquantaine de plus dans les mois à venir, sans oublier de remplacer les défectueux par de nouveaux munis de chicanes antifouines.

LIEN : Quelques images
avatar
Christiane
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum